Comment transformer les coûts en primes?

Les primes de l’assurance de base obligatoire reflètent les coûts de la santé. Plus les coûts des traitements médicaux augmentent en une année, plus les primes progresseront elles aussi l’année suivante.

Dans l’assurance de base, les assureurs-maladie ne peuvent pas faire de bénéfices et les primes doivent couvrir les coûts. C’est pourquoi les assurances-maladies ne peuvent pas fixer les primes librement. Celles-ci sont approuvées par l’Office fédéral de la santé publique.

Pour chaque franc de primes dans l’assurance de base, environ 95 centimes sont dépensés pour le paiement des coûts des prestations. Seuls 5 centimes environ sont affectés à la charge administrative des assurances. Celle-ci inclut non seulement les coûts de la publicité et de la distribution, mais notamment aussi les charges induites par le traitement des factures envoyées par les clients, les mutations de contrat et, ces derniers temps, aussi de plus en plus la mise en œuvre des nombreuses prescriptions administratives. Les réglementations étatiques ont fortement augmenté ces dernières années, notamment dans le domaine de la santé, ce qui a accru la charge administrative pour les assurances-maladie. Les coûts administratifs ne représentent pourtant que 5% environ des primes.

Primes et prestations dans l’assurance de base obligatoire

Les dépenses des assurances-maladie pour des prestations médicales ont plus que doublé entre 1996 et 2017, passant de CHF 1’491 à CHF 3’326. Il en va de même des primes par personne assurée (1996: CHF 1’539; 2017: CHF 3’605), car elles doivent couvrir les coûts des prestations occasionnés et reflètent donc les coûts de la santé.

Les excédents sont reversés dans les réserves affectées issues du bénéfice de l’assurance de base obligatoire. Ils garantissent le respect du montant minimal des réserves, prescrit par l’Office fédéral de la santé publique, et permettent aussi de couvrir en tout temps des coûts de prestations particulièrement élevés et imprévus.

Sympany est d’ailleurs le seul assureur-maladie suisse à reverser les excédents à ses clients dans l’assurance de base et complémentaire, lorsque les coûts médicaux sont nettement inférieurs à ce qui était prévu lors de la fixation des primes.

Source: Office fédéral de la santé publique: Statistique de l’assurance-maladie obligatoire 2006 et 2017

Répartition des coûts dans l’assurance de base obligatoire

Prestations brutes (coûts à la charge des assureurs-maladie, y compris la participation aux coûts des assurés) par groupe de coûts

Source: Office fédéral de la santé publique: Statistique de l’assurance-maladie obligatoire, 2017

Coûts des prestations par rapport au nombre d'assurés

Un petit nombre d'assurés sollicitent beaucoup de prestations d'assurance

  • Environ un tiers des assurés (en bleu) ne sollicitent aucune prestation d'assurance.
  • Plus de la moitié des assurés (en jaune) requièrent comparativement peu de soins médicaux et occasionnent environ 35% des coûts des prestations.
  • Seulement 7% des assurés (en vert), atteints de maladies sévères nécessitant des soins médicaux à long terme, engendrent 65% du total des coûts des prestations.
Source: Sympany, coûts des prestations 2017

Sources de financement des coûts de la santé par an

en CHF mio.

Source: KOF, institut de recherches conjoncturelles: Prévision du KOF concernant les dépenses de santé au printemps 2018

Avez-vous des questions? Contactez-nous

+41 58 262 42 00

ou utilisez le formulaire de contact