Montant de la prime: nombreux facteurs d’influence

Les primes de l’assurance-maladie servent à financer les soins médicaux de la population. Mais les primes pour chaque assuré peuvent être très différentes, parce qu’elles sont soumises à de nombreuses influences. En principe, les trois points suivants peuvent jouer un rôle déterminant:

1. Hausse des coûts de la santé

Les coûts de la santé ont de nouveau augmenté l’année dernière, mais par bonheur, cette fois-ci légèrement moins que précédemment. C’est pourquoi les primes suivent elles aussi une courbe ascendante en 2019, certes plus modérée.

Une modification de la loi adoptée par le Parlement a une forte influence sur l’évolution des primes: les jeunes adultes de moins de 26 ans bénéficient d’un allègement et profiteront en 2019 de réductions de primes dans l’assurance de base. En contrepartie, les primes pour les adultes dès 26 ans connaissent une augmentation.

2. Rabais liés à l’âge

Les enfants âgés d’au plus 18 ans bénéficient d’un rabais pour enfants dans l’assurance de base et complémentaire. Les jeunes adultes d’au plus 25 ans profitent du rabais pour jeunes dans l’assurance de base. Lorsqu’ils atteignent la limite d’âge, ils perdent le bénéfice de ces rabais au début de l’année civile consécutive. En 2019, les assurés nés entre 2000 et 1993 seront concernés par cette mesure.

3. Facteurs individuels

Dans l’assurance complémentaire, les primes sont échelonnées par groupes d’âge. Le passage à la classe d’âge suivante peut entraîner une adaptation des primes. Les groupes d’âge suivants s’appliquent dans les assurances complémentaires les plus courantes – par exemple les assurances complémentaires ambulatoire plus et premium ou dans les assurances complémentaires d’hospitalisation: jusqu’à 18 ans, de 19 à 25 ans, puis par paliers de 5 ans jusqu’à 60 ans, de 61 à 70 ans et de 71 à 80 ans. A partir de 81 ans, la prime reste inchangée.

Les autres facteurs susceptibles d’influencer le montant de la prime dans l’assurance complémentaire sont: le lieu de résidence ou un changement de canton, les modifications de la composition de la famille ou l’expiration des contrats pluriannuels selon la loi fédérale sur le contrat d’assurance (LCA).

Les contrats-cadres dans l’assurance complémentaire sont régulièrement contrôlés par l’Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (FINMA). Il n’est désormais plus possible d’accorder les rabais existants au titre de contrats-cadres, par exemple avec des employeurs, des associations sportives ou fédérations, qui ne satisfont plus aux critères légaux. Dès le 1er janvier 2019, il n’y aura par conséquent plus de rabais de contrat-cadre chez Sympany.

Les rabais individuels pour prestations non perçues peuvent être supprimés si vous sollicitez de nouveau des prestations.

Avez-vous des questions? Contactez-nous!

+41 58 262 42 00

Ou utilisez le formulaire de contact